DAVODKA – Freestyle ONE SHOT #4 CaYestOnLaPerdu (Instru : Benihana Boi)

';

DAVODKA – Freestyle ONE SHOT #4 CaYestOnLaPerdu (Instru : Benihana Boi)

VIDEO INEDITE enregistrée sur une prod de Benihana Boi !
Vidéo tournée en une prise, ONE SHOT#4

▶️Commande L’album  » Accusé de Réflexion ici ➡️ http://bit.ly/2zoqd4C
▶️Version Vinyle Commande ici : https://www.davodka.fr/shop/
▶️Sortie Officielle le 3 Novembre 2017 📀

▶️ Page Artiste Facebook / Davodka ➡️ https://www.facebook.com/davodkalevers2trop/

Paroles :

Pour tout faire sauter j’ai un plan pendant qu’toi tu dérapes, dans cette course à l’oseille
Il y a de la merde dans tous les tympans depuis que les lèches-culs font du bouche à oreille
J’suis qu’un jeune qui part au bon-char et qui rime quand il perd l’sommeil
J’crois qu’il vaudrait mieux qu’t’arrêtes ton char car j’pose mes mots comme des mines antipersonnelle
On vit une sale époque en bas des blocs et ça débite
Gagner le SMIC ça t’étonnes qu’il y ait des potes que ça dépite
Donc c’est normal que l’on débloque alors déconne si t’as des clics
Un sale décor on nous entasse dans des blocs comme à Tetris
C’est l’heure d’la résistance alors ça y est j’lance l’assaut
Tous dans la galère on est coincé dans c’radeau
Venu pour faire péter leur fréquence radio
Comme un disque rayé y’a des chances qu’ça saute
Apprécie la vitesse, ça va si vite que ça grésille, que ça fige ta p’tite tête
La rythmique j’la dissèque et tu t’écries « sapristi ça kick sec »
Car j’lache des rimes aussi précises que Vassili Zaïtsev
Pour les majors j’suis un predateur
Des rimes sans mon flow c’est comme une cartouche sans flingue
Auteur, interprète, beatmaker
J’suis sur tous les fronts comme un point rouge en Inde

[« Ego-Trap »]
Te-ma, ça vole pas haut, ils veulent la gloire à base de coups bas
Moi-même sur de la trap, j’vais t’faire kiffer un fan de « boom bap »
Apprécie l’ogive, comme t’apprécie une si bonne ‘teille
C’est sur tes enceintes qu’il vaudrait mieux que Simone veille
Remballe ta C, c’est pas ma came
J’t’envoie chez le dentiste histoire que tu fasses moins d’amalgames
J’ai pas l’humeur d’un comique, tu vois, j’envoie des grosses claques
On m’a demandé un gros trip, et voilà que mon égo trap
Ils louent des caisses et des biatchs au soleil
Ils poussent la fonte et bombent leur gros thorax
J’nique leurs clichés, il y a pas photo, j’reste
Il serait peut-être temps qu’au fond de la côte on rappe
J’viens de là où les gosses trainent
Insomniaque, il y a que sous mes yeux que j’ai les poches pleines
Quand il s’agit de mon art, j’ai l’air protecteur
Moi, j’ai pas besoin d’acheter des vues, ma plume te lâche des vers correcteurs
J’en ferai pas une montagne mais pour grimper l’Everest
À chaque son, ils s’affichent à croire qu’ils ont pas honte
Juste avec un BIC, je les mets en PLS
Et toi pour réussir, il y a que les biftons que t’allonge
Je redébarque avec un peu d’avance
J’réponds présent pour ceux qui disent du rap que c’était mieux avant
Pour de la C et de l’oseille beaucoup de batards cavalent
Ceux qui veulent être les rois du game finiront champions de bataille nasale
Dégage les morveux qui se décrottent le zen
J’écris ce que je veux, ma plume vole de ses propres ailes
Viens par chez moi tu ressens la tension
Vu qu’on vient pas du même milieu, on sera pas dans leur centre d’attention
On est bon qu’à régler des feuilles d’impôts, quand tu la reçois avoue que tu fais la gueule
J’ai pas la paie d’un ophtalmo, j’ai plus l’impression de tafer à l’œil
J’viens tout massacrer la gueule toute balafrée
Si t’aimes la randonnée, tu seras servi j’envoie tout balader
J’suis fier du son qu’j’élabore (?)
Old school, new school, on s’en fout tant qu’il y a du fond et de la forme
Tout ce que t’as dans le ventre est dû à Monsanto
J’donne de la voix et le tonnerre gronde
J’avoue que j’ai pas un parcours sans faute, mais sur le beat, j’inflige que des corrections
Dans ce décor, j’m’éclipse, nan j’déconne j’décris
Mon encre dégomme des types, tu demandes c’est quand qu’j’les kill
J’entends que des vols des crimes, ça vend des tonnes de (?)
Il faut qu’j’décampe cette ville, avant que j’rendes mes tripes
J’dévoile un style hors pair, dans la matrice j’opère
Sans m’taire, dès que j’arrive, téma la rime d’orfèvre
J’tempère, c’est la pagaille, rends ce texte, c’est déjà pas mal, Tant de mecs sans tête, j’t’enterre dans la bataille
Toutes les têtes sont aigris dans le tiekson, toutes mes réponses sont des remises en question
Parait que j’suis une 2CV et pas une Ferrari
Mon son attire toutes les oreilles tel un aimant dans une ferraillerie
J’m’en bats les couilles que vous approuviez
Pas d’interrogatoire ma gueule, j’ai plus rien à prouver
J’ai pas l’humeur d’un comique, voilà j’t’envoie un gros track
Ouais, c’était Davodka pour un gros trip et mon Egotrap

Partager:
Réalisé par Def - 1way